Une exposition de Christine Laquet,
avec les participations de Simona Rossi et d’Adrian Owen

du 26 oct. au 29 déc. 2019


 

« La seule menace, c’est la disparition » Alberto Giacometti.
La nécessité de faire œuvre n’avait pour cet artiste d’autre sens que de comprendre et d’assumer le risque d’une disparition, celle des choses et des êtres. DIS-PARAIT-RE-APPARAIT- est une exposition qui mêle les temporalités -du mythe au contemporain- où Christine Laquet crée un corpus d’oeuvres qui tiennent du conte moderne et dont le personnage principal est un loup. Celui qui est venu naturellement re-coloniser des territoires dont il fut exterminé pendant des siècles. Empruntant à la dextérité du magicien qui tour à tour dévoile et dissimule, Christine Laquet se risque à imaginer une forme pré-vue,  celle d’une potentielle histoire à venir. Elle pose la question du comment vivre ensemble, lorsque la locution « l’homme est un loup pour l’homme » est plus vrai que jamais. Elle scrute ainsi nos peurs et cherche à les déconstruire à l’heure où sonne le glas d’une outrancière réalité à venir : les changements climatiques qui transforment déjà notre quotidien. Lorsque les disparitions de créatures vivantes, humaines ou non, se trouvent en danger d’extinction, alors il faut ameuter la population pour une mobilisation générale. L’exposition s’y emploie en s’attachant à l’aspect dynamique de l’apparaître, c’est-à-dire en prenant en compte le disparaître qui lui est conjoint.

Cette exposition est la restitution du travail mené tout au long de l’année par Christine Laquet durant sa résidence de création à Laval. Avec le soutien de la Drac des Pays de la Loire, de la Région des Pays de la Loire, de la Ville de Laval, du théâtre de Laval pour une aide technique, Jérôme Tréguier et le Musée des Sciences de Laval. L’association l’art au Centre est soutenue par la Ville de Laval et le Conseil départemental de la Mayenne. L’artiste remercie particulièrement Simona Rossi, Adrian Owen, Olivier Janet, Louis et Bernard Laquet

- – – – – – -

Galerie l’art au Centre, porte Beucheresse, 1 place Hardy de Lévaré, Laval  artaucentre@gmail.com  |  https://lartaucentre.com/  |  www.facebook.com/lartaucentre/  |  www.instagram.com/lartaucentre/
Ouvertures:  vend. 16h30-18h30 | sam. 10h-12h30 et 14h30-18h30 | dim. 15h-18h30

 

// SALLE DU ROCHER //                                                       // SALLE PORTE BEUCHERESSE //


Ch(i)aine de vie
Installation (étagère en bois, néons, ossements, coquillage et squelettes sont prêtés par le Musée de sciences de Laval), 4m x 70cm x 2,20m, 2019.

 

La peinture du grand-père, peinture au pastel sec de Louis et Bernard Laquet, 67 x 53 cm, env.1983
& Une trans-mission, coquillage géant (famille des Ostreoidea), casque d’écoute et bande sonore, 3min07, 2019.
Histoire transmise par Christine Laquet, écrite par Isabelle Marchand, voix de Céline Guétaz et Didier Maignan et création sonore Yann Mainguy.


La bête
Animation, boucle, 2019.
Écriture et traduction en anglais : Christine Laquet (d’après un texte de Lili Frikh dans Carnet sans bord). Voix et composition sonore: Adrian Owen.


 

// SALLE PORTE BEUCHERESSE //



Capitol to Capital (Romulus et Remus)
Poupées, fourrures synthétiques, masques de loup, impressions de la Louve sur papier, socles, 2019        Impression-nismes, Laval color
       Photographies contrecollées sur le mur, 285 x 260 – 280 x 260, 2019

       -scènes et anthropos-
       Installation (coll. de champignons en plâtre du Musée de sciences de Laval), 2019

La charmeuse de serpent (d’après la peinture du même nom d’Henri Rousseau)
Pastel à l’huile sur tapisseries prélevées à l’intérieur de la Porte Beucheresse à Laval, où naquit et vécut Henri Rousseau, 91 x 70 cm, 2019



le discours, le loup, le paysage, le chasseur et le dictateur (titre de travail)
Film HD, 20min50, 2019
Réalisé au Théâtre de Laval avec Simona Rossi et Adrian Owen

 

Return to Top ▲Return to Top ▲